L’UNAFTC (union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens et cérébro-lésés) tient à former les professionnel.le.s et les parents aux droits et aux enjeux de la sexualité.

En effet, comment imaginer être d’emblée dans la juste réponse lorsque la personne cérébro-lésée est elle-même égarée, en manque de code sociaux et de socialisation dans sa sexualité ?

Les responsables de la section parisienne m’ont confié la responsabilité de cette journée qui s’intitule « Vie affective, intime et sexuelle : quelles réponses concrètes lorsque l’on vit en institution ? ». Elle est annoncée dans le catalogue de formation 2018 sous www.traumacranien.org